France Filiatrault


Famille, amis, ex-collègues, connaissances…..

Au moment de prendre ma retraite, alors qu’on me demandait quels étaient mes projets, ma réponse était « j’ai un job de body à faire ». Allusion au manque de soins apportés à l’activité physique dans ma vie et aux malaises de mon corps. Et un corps souffrant ou limité, ça affecte bien des projets et des plaisirs. Pas facile cependant de se donner priorité et de se défaire de l’image de maladroite qui me suit.

Inscrite au Centre Épic depuis plusieurs mois déjà mais sans trop de discipline, j’ai décidé de relever le défi de l’ascension du Mont Washington en août prochain. J’ai commencé un entraînement avec motivation et plaisir, le but partagé et l’encadrement aidant.

Le défi est aussi une activité de financement de la Fondation du centre Épic. Une façon de m’encourager – outre de croire en ma capacité de relever ce défi- est de contribuer à la collecte de fonds associée à l’activité. Ces fonds servent à l’évolution et le développement du Centre ÉPIC et de la direction de la prévention de l’Institut de Cardiologie de Montréal, ainsi qu’à la satisfaction des membres ÉPIC.

Merci !!!

France

PS.: la photo a été prise à Kamouraska, lors d’une escapade avec Estelle en septembre 2018.