Maurice Gohier

 

Un défi de grimper, pourquoi ?

Je fais de la marche depuis que je suis louveteau en pleine air, sous toutes les conditions. Dernièrement, j'ai marché une portion du Chemin de Compostelle de Puy en Velay à St-Jean Pied de Port au début de ma soixantaine.

Avant de franchir le cap du joyeux 65 = retraite, un eau défi; grimper le Mont Washington, monter 1917m soit 37 fois les 13 étages de mon lieu de travail en 6 heures ou moins...

Pourquoi ? Bien reprendre confiance en moi, en mes moyens de réussir en santé. C'est aussi suivre les traces d'une battante qui la gravit entre deux épisodes de cancer. Connu de ICM, Danielle Perreault, infirmière-chef de l'urgence qui a sa photo au sommet du mont. Je veux la rejoindre. Puis honorer les efforts d'un ami Frédéric Hamelin qui l'a fait il y a 2 ans.

Et tant qu'à faire, pourquoi pas amasser des fonds pour le Centre Épic-ICM en même temps. Cela va permettre au Centre de poursuivre son mandat. Étant un cas d'arythmie en plus d'être un survivant d'un cancer, je serai un exemple pour mes enfants et petits-enfants.

Sur ma page Facebook, vous verrez mon évolution avec mes compagnes et compagnons de route lors de nos entraînements en montage.

Aux plaisirs